Photo: Facebook Mixers and Elixirs.
Photo: Facebook Mixers and Elixirs.
30 novembre 2016Auteure : Véronique Leduc

La saveur du jour

Shrub: le vinaigre à boire

Connaissez-vous le shrub? Ce vinaigre à boire est de retour dans les bars après de nombreuses années d’absence. Il pourrait rapidement devenir la nouvelle tendance en mixologie.

Quand on le sent, le shrub peut rappeler le vinaigre balsamique. Quand on le goûte, il y a bel et bien ce goût vinaigré, mais rapidement s’y ajoute une saveur plus fruitée et sucrée.

Ceci s’explique par le fait que le shrub consiste en un vinaigre de xérès, de cassis ou de cidre de pomme, par exemple, dans lequel on a laissé fermenter des fruits afin que les saveurs se mélangent. Un peu à la manière des kombuchas, qui sont des thés fermentés.

C’est la journaliste et blogueuse Allison Van Rassel qui m’a fait découvrir le shrub lors de mon passage à l’émission On n’est pas sorti de l’auberge le mois dernier. Elle a découvert ce produit à Vancouver où, selon elle, on l’utilise déjà beaucoup en mixologie. Elle parle même d’un «engouement phénoménal».

C’est qu’on peut ajouter le shrub à un spiritueux pour obtenir un goût inusité. Pour une boisson sans alcool, on peut aussi l’ajouter à de l’eau pétillante. Par exemple, sur une bouteille de la compagnie canadienne Mixers and Elixirs, on propose de mélanger une part de shrub pour quatre parts de soda ou une part de shrub à deux parts de spiritueux sur glace.

Les shrubs de Shrub & Co. Photo: Facebook Shrub & Co.
Les shrubs de Shrub & Co. Photo: Facebook Shrub & Co.

Le retour du shrub

On raconte qu’on utilisait déjà ce vinaigre à boire dans les cocktails à l’époque coloniale américaine. Le shrub n’est donc pas nouveau, il est plutôt de retour. Dans cette idée nostalgique qui est de proposer des cocktails chics et complexes inspirés d’une autre époque, le shrub est tout indiqué.

En plus d’apporter une acidité et un côté sucré aux cocktails, la compagnie québécoise Alambika, qui propose les shrubs de la compagnie américaine Shrub & Co, dit du vinaigre qu’il désaltère, nettoie le palais et est très rafraîchissant.

Si on le trouve en bouteille, il peut aussi être fait maison. On en propose d’ailleurs une recette ici.

La tendance semble pour le moment plutôt connue du côté anglophone. On en parle entre autres dans les médias ici et ici.

Mais surveillez vos cocktails puisque les vinaigres à boire feront certainement bientôt leur place au Québec.

Inscrivez-vous à l’infolettre et participez à notre concours!