alt="Red-Light-sentier-betes"
2 mars 2018Auteur : Richard Migneault

Livres de la semaine

Red Light Le sentier des bêtes de Marie-Eve Bourassa

Nous avons invité Richard Migneault, passionné de polars et auteur du blogue Polar noir et blanc,  à signer cette chronique sur le dernier roman de Marie-Eve Bourassa.

«Il était beau notre monde moderne. De la même manière que ceux qui font les lois se donnent rarement le trouble de les respecter, ceux qui déclenchent les guerres ne sont jamais ceux qui y meurent.»

Vous aimez voyager dans le temps, ouvrir un roman et vous retrouver quelque part, chez nous, mais dans une autre dimension? Vous aimez parcourir quelques décennies pour vous plonger dans une époque franchement assez grouillante de notre histoire? Alors, prenez votre ticket, n’oubliez pas de le composter et laissez-vous emporter par notre guide, Marie-Eve Bourassa, qui saura vous conduire dans les bas-fonds du Montréal des années 20. Dans un Red Light qui n’a rien de lumineux, mais où des humains se battent pour rester en vie avec leurs maigres moyens.

«[] les gens faisaient de leur mieux pour survivre, ce qui signifiait trop souvent s’adonner au pire.»

Le sentier des bêtes est le troisième tome de cette trilogie sur le Red Light. On y retrouve Eugène Duchamp, antihéros de cette série, toujours à la recherche du calme, mais tellement du genre à trouver les ennuis.

Dans les deux premiers romans (qu’il faut absolument lire ou avoir lu), notre détective a laissé ceux qui l’entourent dans un sale état; il s’est bien juré de ne plus mettre en danger la vie de ceux qu’il aime. Finie sa carrière de détective! Eugène s’est recyclé dans la contrebande d’alcool.

Mais le meurtre de Carole Morgan, danseuse vedette et toute nouvelle Miss Montréal, vient contrecarrer son plan. Surtout quand son ami Herb est soupçonné d’être l’auteur de ce crime crapuleux. Commence alors une enquête à la sauce «Eugène», pas toujours orthodoxe, mais souvent efficace.

Suivons donc notre privé dans ses enquêtes: entrons ici dans un bar à la mode, écoutons un peu l’orchestre, puis passons derrière pour rencontrer «l’honnête» patron mafieux toujours prêt à tout pour quelques dollars de plus. Allons maintenant dans les loges où les filles se préparent pour le spectacle; the show must go on, même si tout va mal!

Avec Marie-Eve Bourassa, vous ne vivrez aucun moment d’ennui. De l’action, des émotions, des phrases avec du rythme, une sensualité à fleur de peau et une enquête menée rondement, parfois même à coup de canne (voir le premier tome… et sa chère Mignonne!). Avis aux femmes, certains passages vous feront rugir; mais on se rend compte qu’on a fait du chemin en cent ans…

«La mort, pour plusieurs femmes, arrivait bien avant le trépas. »

À lire sans modération, pour le plaisir et pour la découverte!

alt="Red-Light-sentier-betes"

Red Light Le sentier des bêtesMarie-Eve Bourassa, VLB éditeur, 2017, 364 pages, 28.95$

Inscrivez-vous à l’infolettre