Pavlova, ce dessert à base de meringue, est un des nouveaux mots qui sera inclus dans l'édition 2019 du Petit Robert. Photo: Toa Heftiba, Unsplash
Pavlova, ce dessert à base de meringue, est un des nouveaux mots qui sera inclus dans l'édition 2019 du Petit Robert. Photo: Toa Heftiba, Unsplash
22 août 2018Auteure : Véronique Leduc

La saveur du jour

De nouveaux mots pour décrire ce que l’on mange

On sent déjà le vent de la rentrée qui commence à souffler. Et qui dit rentrée, dit nouveaux apprentissages. Même si pour nous l’école est terminée, ce n’est pas une raison pour ne pas continuer à apprendre et à intégrer de nouveaux mots à notre vocabulaire!

Chaque année, les dictionnaires font entrer dans leurs pages de nouveaux mots, puis annoncent en grande pompe le nouveau millésime. Au printemps 2018, Le Robert dévoilait ainsi les nouveaux mots de son dictionnaire 2019 touchant plusieurs sphères de la vie: politique, environnement, sport, mode et… gastronomie.

Il est intéressant de constater que, même aujourd’hui, notre langue continue d’évoluer. Ainsi, pour décrire nos assiettes et tout ce qui nous fait saliver, plusieurs nouveaux mots ont fait leur apparition.

L’an dernier, dans Le Robert 2018, on intégrait officiellement, entre autres, les mots ciabatta, cromesquis, rooibos, oolong, granola, flexitarien, mixologie et spritz. Cette année, dans les dictionnaires 2019, c’est encore une panoplie de nouveaux mots gourmands qui trouvent place.

Photo: Brenda Godinez, Unsplash
Le chia, à l'honneur dans ces parfaits, est un des nouveaux mots du Petit Robert 2019. Photo: Brenda Godinez, Unsplash

Par exemple, on peut désormais en toute légitimité parler de bredele lorsqu’on fait référence à ce biscuit sec confectionné en Alsace dans le temps des fêtes, de ristretto, quand il est question de ce café corsé à l’italienne, ou de pavlova si on souhaite commander ce dessert à base de meringue. À Tokyo, on peut aujourd’hui parler officiellement de sauce teriyaki ou de gomasio pour désigner ce condiment typique. Côté santé, on accueille les superaliments, le chia par exemple. Et enfin, il est aujourd’hui «légal» de dire qu’on aime bruncher. Là, les ovoproduits, qui mettent l’œuf de l’avant sous toutes ses formes, seront certainement à l’honneur.

Intégrons avec fierté ces nouveaux mots à notre langage quotidien puisque ce sont ces changements, au fil du temps, qui viennent prouver que notre langue, tout comme notre cuisine, est bien vivante.