Photo: Facebook Les Projets de Nicolas
Photo: Facebook Les Projets de Nicolas
3 avril 2018Auteure : Julie Chaumont

Le « WOW ! » du jour

Un mur d’escalade… dans un triplex de Rosemont

Afin d’assouvir ses envies de grimpe, un passionné a fait ériger un mur d’escalade de quatre étages dans son triplex de Rosemont. Coup d’œil sur un projet ambitieux!

À Montréal, le propriétaire d’un triplex du quartier Rosemont désirait doubler la superficie habitable de son espace de vie afin d’avoir plus de place pour sa famille, qui compte trois adolescents.

Qui dit projet de rénovation, dit rêves… et le propriétaire de ce triplex en avait tout un: construire un mur d’escalade intérieur. C’est vers l’entreprise Les Projets de Nicolas qu’il s’est tourné pour concrétiser ce projet.

Photo: Facebook Les Projets de Nicolas
Photo: Facebook Les Projets de Nicolas

De grands travaux

Afin de doubler la superficie habitable sans perdre les revenus locatifs des logements supérieurs, on a décidé de creuser un sous-sol. Ainsi, la machinerie lourde s’est activée afin de pouvoir aménager un sous-sol de 8 pieds de hauteur.

La création du mur d’escalade a nécessité tout un remaniement de l’espace intérieur, incluant celui des deux logements locatifs. «Tous les murs porteurs du rez-de-chaussée et du deuxième étage ont été retirés et remplacés par la pose de quatre poutres en acier (25 pi chacune) et 13 poutres en LVL et Versalam», peut-on lire ici.

Les logements situés au deuxième et au troisième étage ont donc chacun perdu une pièce. Cet espace ainsi libéré a permis de créer une cage de 15 pieds sur 9 pieds surplombée d’un puits de lumière de 8 pieds sur 8 pieds, qui diffuse la lumière naturelle jusqu’au sous-sol. C’est dans cette cage qu’a été aménagé le mur d’escalade de 40 pieds. Époustouflant!

Photo: Facebook Les Projets de Nicolas
Photo: Facebook Les Projets de Nicolas

Utilisation de matériaux recyclés

Le passionné d’escalade et propriétaire des lieux avait une autre exigence: utiliser prioritairement des matériaux recyclés. Les tringles des placards ont donc été fabriquées avec de vieux tuyaux de plomberie, les façades d’armoires de cuisine ont été faites avec des caisses de beurre en bois des années 1930, les briques de l’ancienne cheminée ont été récupérées afin de réaliser le mur du salon et, enfin, l’escalier a quant à lui été fabriqué avec des solives de pruches centenaires recyclées.

Photo: Facebook Les Projets de Nicolas
Photo: Facebook Les Projets de Nicolas

Un projet récompensé

Ce projet de fou était finaliste dans trois catégories des Prix Domus 2018: Développement durable, Rénovateur de l’année et Rénovation résidentielle intérieure et/ou extérieure de plus de 350 000$ et de moins de 1 000 000$.

Lors de la cérémonie de remise des prix le 16 mars dernier, Les Projets de Nicolas a eu l’honneur de remporter deux prix: Rénovateur de l’année et Rénovation résidentielle intérieure et/ou extérieure de plus de 350 000$ et de moins de 1 000 000$.

Photo: Facebook Les Projets de Nicolas
Photo: Facebook Les Projets de Nicolas
Inscrivez-vous à l’infolettre