alt="avocatier"
7 juin 2017Auteure : Véronique Leduc

La saveur du jour

Les avocats, la folie de l’or vert

L'engouement grandissant pour les avocats est intense depuis quelques années. Il n’y a pas si longtemps, c'était, tout au plus, un fruit exotique comme un autre à l’épicerie. C'est désormais le roi des fruits, celui qu’on trouve partout dans les restaurants à la mode. Il est le sujet de nombreux billets de blogues et de nouveaux établissements concentrent même leur menu autour de lui. Qu’est-il arrivé à l’avocat qui, depuis toujours, s'était fait plutôt discret?

Aux États-Unis, l’intérêt des Américains pour l’avocat a augmenté chaque année depuis 15 ans. Pour 2014, le Hass Avocado Board, producteur principal d’avocats pour les États-Unis, estimait à 4,25 milliards le nombre de ce fruit crémeux consommé par les Américains, soit le double du nombre consommé en 2005 et quatre fois celui vendu en 2000.

Photo: Pixabay
Photo: Pixabay

Photogénique avocat

L’aliment a même été déclaré en 2015 comme le plus populaire sur le réseau social Pinterest. Puis, chez nous comme ailleurs, il se retrouve dans tous les nouveaux plats à la mode. Pensez aux bols poke, aux tartines à l’avocat, aux smoothies… Et c’est sans parler des salades, des sushis ou du guacamole, où il trône en maître.

À Brooklyn, un nouveau restaurant, l’Avocaderia, a même articulé tout son menu autour de l’avocat! Et il paraît que l’endroit fait fureur.

Photo: Facebook Avocaderia
Photo: Facebook Avocaderia

Son arrivée en force dans les tendances vient probablement de sa texture crémeuse, du fait qu’il est considéré comme un super aliment et qu’il peut remplacer les œufs et le beurre dans les pâtisseries, qu’il convient aux végétariens et végétaliens et que sa belle couleur se prête bien aux photos...

Pas si vert l’avocat?

Sa popularité est telle qu’il y a quelques mois, le magazine français L’Obs sonnait l’alarme en s’appuyant sur une récente enquête. On y mettait de l’avant le fait que pour faire pousser deux avocats et demi, il faut environ 1000 litres d’eau! C’est sans parler de son transport, qui est très polluant.

Photo: Pixabay
Photo: Pixabay

L’or vert est une réussite économique pour le Mexique, par exemple, qui en produit et en exporte des tonnes. Cependant, on lui attribue des feux de forêt criminels, une déforestation accélérée et un poids écologique lourd.

Photo: Pixabay
Photo: Pixabay

Devant un tel constat, l’idée n’est certainement pas de cesser complètement et subitement la consommation d’avocats, dont la valeur nutritive est reconnue et qui est une source de revenus pour tout un secteur de l’industrie agroalimentaire. Tout est probablement plutôt dans la variété, la modération et la consommation locale le plus souvent possible, avant de déguster ici et là un avocat pour le plaisir.

Inscrivez-vous à l’infolettre