alt="Secret-des-Vietnamiennes"
10 novembre 2017Auteure : Françoise Genest

Le livre du week-end

Le secret des Vietanamiennes de Kim Thuy

Nous parlons Saveurs sur avenues.ca, mais nous ne publions pas de recettes et nous ne présentons pas non plus de livres de recettes, dans cette chronique Livres. Et pour être tout à fait honnête, les livres de recettes ne m'excitent pas trop. Mais ça c'était avant que je n’ouvre le livre de Kim Thuy, Le secret des vietnamiennes.

Si un jour on m'avait dit que je serais émue en feuilletant un livre de cuisine, je ne l'aurais sans doute pas cru. C'est pourtant inévitable quand on parcourt ce magnifique livre inclassable. Si réussi sur le plan esthétique, qu'on pourrait le placer dans la catégorie des beaux livres, les photos, la mise en page, la qualité du papier, les couleurs , il en a toutes les caractéristiques.

Les herbes

(...) Quand j'avais mon restaurant, Ru de Nam, je n'étais pas capable de manger ce que je cuisinais à la fin de la journée, à l'exception des rouleaux de printemps. Je ne m'en lasse jamais parce qu'ils m'enivrent avec le mélange de leurs feuilles: la menthe-poisson, la ciboulette à l'ail, le basilic thaïlandais, le basilic vietnamien, la menthe, la coriandre. elles libèrent leur fraîcheur dès les lèvres lorsqu'on prend la première bouchée. Elles se fusionnent et offrent des arômes changeant au fur et à mesure qu'on les mâche. Dans la gorge, elles laissent le parfum du bouquet en souvenir longtemps après... comme le goût d'un baiser amoureux.

On pourrait aussi en parler comme d'un recueil de textes. Entre les extraits de ses romans, les pages où elle nous présente une à une ses tantes numérotées, sa mère et sa grand-mère, l’évocation des souvenirs et des préférences culinaires de son père, de la famille et les siens, Kim Thuy se raconte, évoque des tranches de son Viet-Nam natal et de son intégration au Québec, parle de ses émois culinaires et révèle une fois de plus son immense humanité.  Vous l'aimez? Vous l'aimerez encore plus après avoir épluché ce livre unique.

Et puis, bien sûr, c'est aussi un livre de cuisine, avec recettes, 50 "bijoux" que lui ont légués sa mère et ses tantes, mais c'est bien plus que des recettes. Chaque plat est mis en contexte, les ingrédients de base nous sont expliqués à la sauce culturelle. La romancière, qui a été chroniqueuse culinaire dans les médias, sait nous mettre l'eau à la bouche. En prime, le témoignage et les suggestions accords mets-vin de la sommelière Michelle Bouffard. Et en guise de conclusion, un magnifique texte de Monique Giroux, signé « ta Mo Giroux", où l'animatrice résume dans ses mots ce que nous ressentons tous pour Kim Thuy "notre" amie.

Kim Thuy a quitté le Vietnam avec les boat people à l'âge de dix ans et s'est installée au Québec avec sa famille. Diplômée en traduction et en droit, elle a travaillé comme couturière, interprète, avocate, propriétaire de restaurant et chroniqueuse culinaire pour la radio et la télévision. Ru, son premier livre est paru en 2009 est devenu immédiatement un best-seller au Québec et en France. Les droits de ce premier livre ont été vendus dans plus de 25 pays et il lui a valu le Prix du Gouverneur général du Canada en 2010. Elle a reçu un doctorat honorifique de l'Université Concordia pour avoir prêté sa voix à l'expérience des réfugiés. En 2018, elle fait son entrée dans la nouvelle édition du Robert illustré. Son dernier roman Vi a remporté le Prix international Nord-Sud 2017.

alt="Secret-des-Vietnamiennes"

Le secret des Vietnamiennes, Kim Thuy, Éditions du Trécarré, octobre 2017, 192 pages, 29,95$

Inscrivez-vous à l’infolettre