alt="la-tasse"
31 octobre 2018Auteure : Véronique Leduc

La saveur du jour

La tasse: celle qui remplace les gobelets

Il est tôt, il fait beau, et en route vers le bureau, le gym ou l’épicerie, on a envie d’un café. Mais encore une fois, zut, on a oublié à la maison la tasse réutilisable. Qu’à cela ne tienne puisque désormais, grâce à La tasse, un système de consigne de gobelets à café se met tranquillement en place.

Le café est la boisson préférée des Canadiens, à un point tel qu’en 2017, près des trois quarts des adultes canadiens consommaient quotidiennement du café, selon Coffee Association of Canada. De ce nombre, environ 44% buvaient leur boisson en dehors de la maison. Et, selon différentes estimations, les Canadiens utilisent de 1,5 à 2 milliards de gobelets de papier chaque année, desquels des millions se retrouvent au dépotoir.

C’est pour ces raisons environnementales que le Café Oui Mais Non, dans le quartier Villeray, à Montréal, a eu l’idée de la tasse en consigne qui vient à la rescousse de ceux qui ont oublié la leur à la maison.

L’idée est simple: pour cinq dollars, on peut partir avec une tasse réutilisable qu’il suffit éventuellement de rapporter dans un autre café qui participe à l’initiative pour la faire remplir ou se faire rembourser la consigne.

Alors que l’initiative a été lancée au mois d’août, pour le moment une dizaine de cafés de Montréal font partie du réseau, mais l’idée est d’étendre rapidement, dès 2019, l’accessibilité de la tasse consignée partout au Québec.

Si la tendance se maintient, ce sera ainsi, grâce à La tasse, cinq fois moins de gaz à effet de serre rejeté dans l’air.