Photo: gracieuseté la Divine Comédie
Photo: gracieuseté la Divine Comédie
16 janvier 2018Auteure : Julie Chaumont

Le « WOW ! » du jour

La Divine Comédie, une adresse exceptionnelle à Avignon

La Divine Comédie est un hôtel particulier à couper le souffle, situé dans le plus grand jardin privé d’Avignon. Visite guidée d’un endroit somptueux qui fait rêver d’Histoire et de voyages.

La dernière tendance en matière d’hébergement touristique en France? Les maisons d’hôte de luxe, des résidences de style offrant un maximum de cinq chambres. Parmi les plus belles: la Divine Comédie, un somptueux manoir du 19e siècle situé en plein cœur d’Avignon, ville de Provence, dans le sud-est de la France.

Photo: gracieuseté la Divine Comédie
Photo: gracieuseté la Divine Comédie

Résidence du cardinal de Saluces, immeuble d’habitation, centre d’études linguistiques, studio de danse… ce manoir a connu plus d’une vie. Lorsqu’ils en ont pris possession, Gilles Jauffret et Amaury de Villoutreys, deux décorateurs parisiens, pensaient en faire leur résidence privée. C’est au fil des travaux – qui ont duré sept ans! – que l’idée d’en faire une maison d’hôte s’est imposée.

Photo: gracieuseté la Divine Comédie
Photo: gracieuseté la Divine Comédie

Jardin, spa, piscine

Derrière la monumentale porte cochère de la Divine Comédie, une longue allée d’ifs et de palmiers mène les visiteurs à la demeure coup de cœur. Il faut prendre son temps pour s’y rendre afin de savourer ce qui se trouve sous nos yeux: le plus grand jardin privé d’Avignon (2500 mètres carrés). S’y trouve une centaine d’arbres, d’arbustes et de plantes de toutes sortes.

Photo: gracieuseté la Divine Comédie
Photo: gracieuseté la Divine Comédie

Pour profiter de cet aménagement extérieur exceptionnel, une confortable terrasse a été aménagée. Qui n’aimerait pas y passer ses journées?

Photo: gracieuseté la Divine Comédie
Photo: gracieuseté la Divine Comédie

Dans le fond de cet immense jardin se trouve un petit spa privé avec sauna et cabine de massage. À côté: un bassin de nage entouré de verdure. Un vrai coin de paradis!

Photo: gracieuseté la Divine Comédie
Photo: gracieuseté la Divine Comédie

Un véritable musée

Un séjour à la Divine Comédie s’apparente à un séjour dans un musée. Le hall d’entrée, avec l’imposant escalier de pierres, donne le ton. Sur les murs, une collection de 200 gravures anciennes d’Avignon dans leur cadre doré d’origine.

Photo: gracieuseté la Divine Comédie
Photo: gracieuseté la Divine Comédie

Au rez-de-chaussée, un jardin d’hiver et l’orangeraie, deux pièces communes décorées avec soin, dans lesquelles les visiteurs auront l’impression de vivre à une autre époque.

Photo: gracieuseté la Divine Comédie
Photo: gracieuseté la Divine Comédie

Si l’ennui venait à se pointer le bout du nez, il suffit de choisir un bouquin dans l’immense bibliothèque qui compte 4000 livres anciens et quelques œuvres d’art.

Photo: gracieuseté la Divine Comédie
Photo: gracieuseté la Divine Comédie

5 suites qui invitent au voyage

Les cinq suites de la Divine Comédie ont été baptisées en fonction de leur style. Toutes plus époustouflantes les unes que les autres, on aurait vraiment de la difficulté à faire notre choix si un tel séjour de luxe nous était proposé…

La suite Anatole

Les visiteurs de cette suite sont accueillis par un portrait d’oncle Anatole dans ses jeunes années. La chambre de 50 mètres carrés raconte l’histoire de ce voyageur chevronné récemment revenu de l’étranger avec une vaste collection de souvenirs. Parmi ceux-ci: deux modèles de bateaux anciens qui montrent son amour pour la mer, des peintures orientalistes et des miroirs.

Photo: gracieuseté la Divine Comédie
Photo: gracieuseté la Divine Comédie

L’antichambre de cette suite aux murs foncés abrite un bureau, l’endroit parfait pour planifier votre prochain voyage!

Photo: gracieuseté la Divine Comédie
Photo: gracieuseté la Divine Comédie

La suite Aphrodite

Avec son spectaculaire lit rond entouré d’un voile doux et diaphane, la suite Aphrodite est l’endroit idéal pour se détendre en toute intimité. Ponctué de gris et de bleus, son aménagement reflète le style Vernet du 18e siècle.

Photo: gracieuseté la Divine Comédie
Photo: gracieuseté la Divine Comédie

Cette suite de 50 mètres carrés s’ouvre sur une terrasse privée de 30 mètres carrés, avec des vues spectaculaires sur le jardin. Les visiteurs sont invités à prendre leur petit-déjeuner ou un apéritif sur la terrasse. La suite dispose également d’une seconde chambre, plus petite.

Photo: gracieuseté la Divine Comédie
Photo: gracieuseté la Divine Comédie

La suite Consul

Décorée dans un style faisant écho à la période napoléonienne, cette suite entraîne les visiteurs dans un voyage vers Constantinople. La collection de lithographies du Bosphore, accrochée sur les murs de l’antichambre, côtoie une superbe collection de malles anciennes. Les fauteuils sont des répliques du trône de Toutankhamon. Le noir et le doré ajoutent un caractère princier à cette chambre de 50 mètres carrés.

Photo: gracieuseté la Divine Comédie
Photo: gracieuseté la Divine Comédie

L’esprit orientaliste qui règne dans la suite Consul est renforcé par la présence d’une série de gravures représentant le premier voyage de Napoléon en Égypte.

Photo: gracieuseté la Divine Comédie
Photo: gracieuseté la Divine Comédie

La suite Naples

Cette suite abrite une magnifique collection de peintures à la gouache du célèbre volcan Vésuve en éruption. Celle-ci est mise en valeur par le gris mat qui habille les murs de la pièce.

Photo: gracieuseté la Divine Comédie
Photo: gracieuseté la Divine Comédie

Le baldaquin suspendu au-dessus du lit a été dessiné par Gilles Jauffret, propriétaire des lieux. Des lustres épurés, chinés au Maroc, viennent ponctuer l’espace de leurs formes graphiques. Trois vastes fenêtres s’ouvrent sur le jardin, permettant au visiteur de profiter des charmes exotiques de l’endroit.

Photo: gracieuseté la Divine Comédie
Photo: gracieuseté la Divine Comédie

La suite Venise

Une collection de plus de 40 peintures à l’huile des 18e et 19e siècles de la ville italienne de Venise ornent les murs de cette chambre aux tons bleus et gris.

Photo: gracieuseté la Divine Comédie
Photo: gracieuseté la Divine Comédie

Un lustre Iris des années 1920 et des chaises coquilles des années 1970 viennent compléter le design de cette suite qui plonge le visiteur en plein cœur d’Italie.

Photo: gracieuseté la Divine Comédie
Photo: gracieuseté la Divine Comédie
Inscrivez-vous à l’infolettre