Photo: Facebook Bachor
Photo: Facebook Bachor
17 mars 2016Auteure : Emilie Laperrière

Le « WOW ! » du jour

Jim Bachor, l’artiste de la voirie

De jolis nids-de-poule? Oui, c’est possible! Cette contradiction existe à Chicago grâce à l’artiste américain Jim Bachor. Ce dernier bouche les trous de la chaussée et les agrémente de mosaïques en céramique ou en verre.

Le printemps entraîne immanquablement le retour d’un mal-aimé: le nid-de-poule. Contrairement à la plupart d’entre nous, les résidents de Chicago ont une raison de se réjouir de leur apparition, puisqu’ils peuvent alors admirer les cratères parés de mosaïques. Certaines illustrent un dessert glacé, des fleurs, portent un message ou simplement des motifs.

Pour la quatrième année de suite (ses œuvres précédentes peuvent être admirées ici, ici et ), Jim Bachor se remet à l’ouvrage. Cette fois, il a organisé une campagne de sociofinancement sur Kickstarter. Il faut croire que ses mosaïques sont appréciées: il a déjà récolté plus de 12 000$, alors qu’il espérait ramasser 1000$. Et la campagne n’est même pas terminée.

Il faut dire qu’en plus de faire disparaître les trous, Jim Bachor embellit sa ville d’origine. Si la céramique dure longtemps, l’œuvre du Chicagoan est souvent éphémère, puisqu’il travaille à l’insu des autorités de la ville. Une situation que Bachor trouvait décevante au début, mais à laquelle il s’est habitué. Celui-ci «expose» d’ailleurs désormais ses œuvres sur Instagram.

Si vous passez par la ville des vents, consultez la carte interactive pour voir où se trouvent les nids-de-poule transformés en œuvres d’art. Profitez-en avant qu’ils ne disparaissent.

Inscrivez-vous à l’infolettre et participez à notre concours!