alt="Je-est-une-autre-suzanne-aubry"
10 février 2017Auteure : Avenues

Le livre du week-end

Je est une autre, Suzanne Aubry

Pour son dixième roman, Je est une autre, Suzanne Aubry s’inspire de son expérience de scénariste pour entraîner les lecteurs dans les coulisses du monde télévisuel. On y fait la connaissance d’Anaïs, dont les parents rêvaient qu’elle devienne écrivaine. Elle les a déçus en choisissant le métier de scénariste. À 37 ans, célibataire et sans enfants, Anaïs accepte à regret de devenir une «auteur fantôme» pour une production célèbre.

Prise dans un engrenage de mensonges, Anaïs se rend à Cannes comme membre d’un jury de télévision, où elle fait la connaissance d’un vieux scénariste désabusé et d’un réalisateur tchèque rebelle et alcoolique. À Paris, sa rencontre avec un professeur de littérature – qui porte le prénom de son jumeau, mort à sa naissance – lui ouvrira les portes de l’amour et du roman.

Résumé

alt="je-est-une-autre"« Qui n'a jamais menti par nécessité, pour se protéger soi-même ou pour protéger quelqu'un d'autre ? Qui n'a jamais eu de secrets ou caché une chose inavouable, à tout le moins à ses propres yeux ? Voici l'histoire de ces mensonges, de ces secrets. Je ne vous demande ni votre indulgence, ni votre compassion. Peut-être seulement de lire mon récit jusqu'au bout avant de porter un jugement sur ce qui a fait de moi un personnage de l'ombre, dont l'identité, déjà fragile, s'est peu à peu dissoute dans un tissu de demi-vérités et de vrais mensonges. »

Je est une autre, Suzanne Aubry, Libre Expression, 2017, 280 pages, 24,95$.

Inscrivez-vous à l’infolettre