alt="emmanuel-carrere"
29 avril 2016Auteure : Kim Leblanc, librairie Paulines

Le livre du week-end

Il est avantageux d’avoir où aller, Emmanuel Carrère

«Ce recueil d'articles de presse et de préfaces est une des meilleures surprises de la rentrée littéraire en 2016. Par la plume toujours limpide de Carrère, on va au fin fond de la Russie post-soviétique, au Sri Lanka, et on assiste à une rencontre désastreuse avec Catherine Deneuve, entre autres. La variété des sujets est le reflet de l'intelligence et de la curiosité d'Emmanuel Carrère.»

- Kim Leblanc, librairie Paulines

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Résumé

alt="emmanuel-carrere"«Il est avantageux d'avoir où aller»: quand on lui demande son avis, c'est une des choses que répond le Yi-King, l'antique livre de sagesse chinoise. Alors on y va. Le premier des reportages qu'on trouvera ici se lance sur les traces de Dracula en Roumanie, après la chute de Ceaugescu. L'un des derniers se mêle aux riches et aux puissants du monde réunis au Forum de Davos. Entre les deux, il y a beaucoup de patrouilles sur le front de l'Est, dans le chaos postcommuniste, des récits de procès criminels, des projets de films, des éloges de livres aimés, une vie du mathématicien Alan Turing, une rencontre désastreuse avec Catherine Deneuve et même une série de chroniques un peu porno écrites avec une délicieuse sensation d'impunité pour un magazine italien. Le tout peut se lire aussi comme une sorte d'autobiographie.

Il est avantageux d’avoir où aller, Emmanuel Carrère, Éditions P.O.L., 2016, 560 pages, 42,95$

RABAIS EXCLUSIF AUX MEMBRES AVENUES
Économisez le montant de la taxe applicable sur les achats de livres dans une foule de librairies au Québec!

Inscrivez-vous à l’infolettre et participez à notre concours!