Halde 9, 2012. Cara Déry. Impression numérique, graphie et crayon de bois sur feuille de papier Mylar. 65 x 105 cm. © L'Artothèque
Halde 9, 2012. Cara Déry. Impression numérique, graphie et crayon de bois sur feuille de papier Mylar. 65 x 105 cm. © L'Artothèque
23 mai 2017Auteure : L'Artothèque

Le clin d’art du jour

Halde 9, Cara Déry

«Je parcours et arpente les villes, les paysages suburbains et lieux désaffectés à la recherche de petites montagnes éphémères construites de main d'homme. À défaut de pouvoir saisir pleinement l'immensité des vrais massifs, je tracte les amas de matière similaire, ces micro paysages oubliés, ces petits sommets « d'entre saisons » qui portent la trace d'une construction, mais qui pourtant, sont l'écho miniature des reliefs naturels de la géographie. Au fil du temps, j'en suis venue à vraiment affectionner ces marginaux du territoire…»

- Cara Déry

Détentrice d’un baccalauréat en arts visuels et médiatiques de l’Université du Québec à Montréal (UQAM), Cara Déry vit et travaille à Longueuil.

Sensible à la disparition des constructions créées par l’homme, Cary Déry ne se contente pas d’observer et de créer. En effet, une partie de son travail consiste à documenter ce qu’elle a sous les yeux. L’artiste prend d’abord des clichés des objets, paysages ou lieux qui l’intéressent. C’est l’impression numérique de ces clichés qui sert de point de départ à ses œuvres. «J'imprime mes épreuves sur une portion de papier d'architecture transparent (Mylar) de grand format. La partie vierge est repliée sur l'autre et j'obtiens ainsi une couche diaphane qui me permet de calquer des portions de l'image première.»

Cara Déry ajoute ensuite du crayon aux impressions. De cette technique plus traditionnelle de dessin émerge des bribes de paysage et divers éléments. Les tons de blanc et de gris dominent. La présence de l’hiver se fait sentir. De ces mises en scène épurées, l’artiste exprime ses préoccupations : Quel est notre rapport au territoire aujourd'hui quand on sait qu'il y a plus de constructions humaines que jamais? Comment vivre notre espace et faire en sorte qu'il reste patrimoine?

L'Artothèque

caradery.tumblr.com

Halde 9, 2012. Cara Déry. Impression numérique, graphie et crayon de bois sur feuille de papier Mylar. 65 x 105 cm. © L'Artothèque
Halde 9, 2012. Cara Déry. Impression numérique, graphie et crayon de bois sur feuille de papier Mylar. 65 x 105 cm. © L'Artothèque
Inscrivez-vous à l’infolettre