alt="prenez-le-champ-julie-aube"
18 mai 2016Auteure : Véronique Leduc

La saveur du jour

Escapades gourmandes sur les routes du Québec

Avec le beau temps vient l’envie de partir sur les routes du Québec. Si en plus c’est pour faire provision de produits frais, les raisons de partir sont doublement alléchantes. C’est ce que propose de faire la nutritionniste Julie Aubé avec son livre Prenez le champ!, qui regroupe des escapades gourmandes sur les routes du Québec.

alt="prenez-le-champ-julie-aube"Julie Aubé a divisé son livre en 21 parcours agrotouristiques regroupant de courts portraits de ses artisans coup de cœur.

Ainsi, dans la région de Chaudière-Appalaches, on s’arrête d’abord à la Poissonnerie Donald Lachance, où on peut rencontrer Donald, pêcheur d’esturgeon et ardent défenseur de la pêche durable. On pourra ensuite faire un tour au Verger Corriveau, verger familial certifié biologique, et à la boulangerie Aux Deux Briochés, installée dans une maison ancestrale. Puis, une cueillette de petits fruits et un café chez Les Bleuets du Vire-Crêpes pourraient ensuite conclure l’escapade.

Voici le genre de journée que propose la nutritionniste, qui estime que rencontrer les artisans d’ici et savoir d’où viennent ses aliments fait partie du plaisir de bien manger.

J’ai eu la chance de faire dans le passé quelques-uns des arrêts proposés par l’auteure. Je me souviens encore de l’odeur et des couleurs des fleurs de lavande à La Maison Lavande, dans les Basses-Laurentides, de la forte impression que m’avait laissé le troupeau de La Terre des Bisons, dans Lanaudière, des goûts exquis des confitures de la Confiturerie Tiguidou, ou d’un verre de vin dégusté au cœur du Vignoble de Sainte-Pétronille, sur l’île d’Orléans.

Il y a aussi eu les fromages frais de la Laiterie Charlevoix, mon étonnement devant les champs de canneberges inondés pour la récolte au Centre d’interprétation de la canneberge, au Centre-du-Québec, puis les bières et les belles terrasses des microbrasseries Les Brasseurs du Temps, en Outaouais, et Le Trou du diable, en Mauricie. Les rencontres avec des artisans passionnés marquent. Et désormais, chaque fois que je cuisine des canneberges d’ici ou que je vois en épicerie les bières des microbrasseries visitées, je revis des escapades passées.

Julie Aubé a choisi de concentrer ses propositions autour de Montréal et de Québec afin que les lecteurs puissent partir facilement une journée ou une fin de semaine. En début d’ouvrage, elle donne aussi les 10 raisons de mettre l’agrotourisme au menu, partage les règles d’or de l’agrotouriste et dresse une liste d’essentiels à ne pas oublier: la glacière, les sacs de glace ou l’ouvre-bouteille, par exemple, question de bien profiter de la journée et d’en revenir avec des provisions plein la voiture.

Un bon livre à avoir sous la main cet été.

Inscrivez-vous à l’infolettre