Photo: Facebook La pincée.
Photo: Facebook La pincée.
16 novembre 2016Auteure : Véronique Leduc

La saveur du jour

Découverte d’ici: La pincée

L’idée derrière La pincée, c’est d’ajouter une pincée d’épices pour donner une toute nouvelle dimension à un plat.

J’avais déjà rencontré Catherine, l’entrepreneure derrière La pincée, lors d’un événement. Sa gamme de produits, de plus en plus vaste, m’est revenue en tête lors de la Fête des vendanges Magog-Orford.

La pincée, c’est des mélanges d’épices frais qui ont chacun leur personnalité. Numérotés de 1 à 10, ils ont chacun leur couleur et leur nom. Les mélanges en petits pots sont composés de sel ou de poivre de fantaisie (la Classique ou la Poivrée), sont pensés pour le gravlax, le barbecue, le poisson ou la volaille (la pincée Gravlax, Barbecue, Citronnée ou Plumée). Quant aux pincées Été ou Épicée, elles plairont à ceux qui aiment la fraîcheur ou les mets relevés. «Tout, dans La pincée, est une question de textures et de plaisir», avait expliqué Catherine. Et puis, avait-elle ajouté, «il ne faut surtout pas hésiter à mélanger les pincées entre elles».

Photo: Facebook La pincée.
Photo: Facebook La pincée.

Celle qui a longtemps été cuisinière dispose d’un atelier à La Prairie. C’est à cet endroit qu’elle propose parfois des soirées afin d’inspirer les cuistots dans l’utilisation des pincées. Même chose sur la page Facebook, où on trouve diverses idées recettes. Puis, pendant le mois de novembre, les jeudis soirs sont porte ouverte à La pincée.

Une sympathique découverte imaginée par une passionnée et qui fera un savoureux cadeau d’hôte lors des nombreuses célébrations de décembre qui arrivent à grands pas.

Inscrivez-vous à l’infolettre et participez à notre concours!