alt="marches-cannes-smarin"
12 mai 2016Auteure : Emilie Laperrière

Le « WOW ! » du jour

De nouvelles marches pour Cannes

La montée des marches à Cannes ne se fera pas seulement sur le tapis rouge cette année. La maison de création française Smarin, en collaboration avec l’artiste Céleste Boursier-Mougenot, empilera librement 85 marches sur la plage de la Quinzaine des Réalisateurs.

alt="marches-cannes-smarin"

L’installation, intitulée Les Marches pour des raisons évidentes, semble être tombée du ciel. À première vue, on jurerait que les blocs placés sur la rocaille sont en béton, mais il n’en est rien. Les matériaux ont toutefois été choisis précisément pour donner cette illusion d’optique. Les marches, moelleuses, sont plutôt fabriquées en mousse de polyuréthane, auxquelles on a donné une bonne couche de peinture grise au latex.

alt="marches-cannes-smarin"

Celles-ci sont réalisées à partir de produits non toxiques et 100% recyclables. Contrairement à ce qu’on pourrait penser, elles sont aussi facilement transportables, puisqu’elles ne pèsent qu’entre 10 et 14 kg. Les marches peuvent ainsi être disposées en escalier ou en amphithéâtre, ou être simplement dispersées pour déconstruire le décor. C’est l’endroit parfait pour prendre un moment de répit ou discuter.

alt="marches-cannes-smarin"

La fondatrice de Smarin, Stéphanie Marin, estime que les «85 marches créent un espace esthétiquement très radical près de la mer», ajoutant qu’elles cadrent parfaitement avec l’esprit de la Quinzaine.

Ce n’est pas la première fois que Smarin et Céleste Boursier-Mougenot unissent leurs forces. Ils ont travaillé en collaboration lors des deux dernières expositions de l’artiste, Rêvolutions, présentée au Pavillon français pour la 56e biennale de Venise, où les marches ont fait leur première apparition, et Acquaalta, qui a pris d’assaut le palais de Tokyo à Paris.

Inscrivez-vous à l’infolettre