alt="contes-et-poemes-Gilles-Vigneault"
4 août 2017Auteure : Françoise Genest

Le livre du week-end

Contes et Poèmes de Gilles Vigneault

Notre chroniqueuse, Véronique Leduc, nous a entraîné, cette semaine, dans un périple à Natashquan. Son texte et ses photos m'ont donné envie de me plonger dans l'oeuvre de notre chantre et poète national, Gilles Vigneault. Deux titres, parus en Boréal compact en avril 2017, Contes et Poèmes, m'ont fait renouer avec les mots chantants de Vigneault.

Contes

Il n’est jamais trop tôt, il n’est jamais trop tard pour le bonheur

Cette phrase, magnifique, reprise sur la couverture de Contes, donne le ton aux textes du conteur de Natashquan. Le recueil nous ramène aux textes réunis par l'auteur pour la parution de La petite heure en 1979 et à d'autres contes parus depuis.

Le violon de Noël et Les fauves font partie de mes coups de coeur pour ces contes, parfois très courts, comme Les noces ou L'architecte, toujours poétiques et qui tiennent souvent plus de la nouvelle que du récit. Une écriture impressionniste, évocatrice et une puissance comme un vent du large dans les mots. C'est Vigneault et sa parole, tout simplement.

Au total, environ 90 contes regroupés selon les périodes, comme Contes sur la pointe des pieds (1960) ou Contes du coin de l'oeil (1966), et ainsi de suite jusqu'aux plus récents Contes des almanachs, que le poète a signés entre 1992 et 2004.

Un vif plaisir de lecture, un livre à laisser sur la table à café et à ouvrir au hasard pour une minute de pure poésie.

alt="Vigneault-contes"

CONTES Gilles Vigneault Boréal compact, avril 2017, 288 pages, 13,95 $

Poèmes

Si vous aimez la poésie de Vigneault Poèmes  vous en livre l'essentiel, on y retrouve tous ses poèmes de Silences (1979) et de Assonances (1984) ainsi que l'essentiel de ses poèmes plus récents.

Je me suis totalement laissée emporter par la musique de ce recueil. La poésie de Vigneault a quelque chose de Prévert dans le rythme et d'Anne Hébert dans la sculpture de la langue, mais sa couleur est résolument celle des terres du fleuve et son intensité celle d'un homme debout. La liste des poèmes que j'ai  préférés serait trop longue, mais voici quelques coups de coeur : À cause d'un mot, Horizon, Anonymes, Le départ, L'arbre, Le roseau et, sans nul doute, le dernier texte du livre, Je fais de plus en plus mon âge, signé le 2 novembre 2012.

Les quelque 287 poèmes du recueil sont regroupés par thèmes évocateurs comme Ressacs, Villes, NuagesSabliers, Fissures, Existences et plusieurs autres dont Balises qui regroupe le plus grand nombre de poèmes, sans oublier, bien sûr, Natashquan:  cinq poèmes sur le pays du poète. Un autre livre qu'on aura plaisir à laisser traîner pour déguster quelques strophes de beauté.

Faisons-nous plaisir:

Horizon

Aux sources brèves
Des pays neufs,
Où j'ai posé ma charge d'étranger,
Dans le printemps des herbes et des vents...
J'ai bu d'un trait
Toute mon existence.
Mais l'eau des sources brèves,
L'eau du pays passé,
Sans diluer mon désespoir
M'a procuré la soif
Dont je mourrai
Chaque fois que la pluie
Tombera
Sur la face rauque
Des jours de sable
Qui viennent...viennent à l'infini !
                Gilles Vigneault, Existences-Poèmes

 alt="Vigneautl-Poèmes"

POÈMES, Gilles Vigneault, Boréal compact, avril 2017, 448 page, 15,95$

Inscrivez-vous à l’infolettre