Photo: VLB Éditeur
Photo: VLB Éditeur
19 mai 2017Auteure : Françoise Genest

Le livre du week-end

Au Grand Soleil, cachez vos filles

Beyrouth, ses klaxons, ses odeurs, sa lumière vibrante, sa foule, les marchands de Sin el Fin, les plages de Jounieh et le soleil, le soleil du Liban, tout m’est revenu au fil des phrases bien ciselées du dernier roman d’Abla Farhoud.

Un roman fresque qui dépeint efficacement, sans fioritures, la culture et la société de ce pays du Levant. Un roman intimiste où la vie de famille, les défis et les écueils de l’exil et du retour sont dépeints à travers le regard d’Adib, un jeune homme fragile, et de ses sœurs Faïzah et Ikram. Trois jeunes adultes déracinés, puis replantés, qui cherchent leurs repères et tentent de s’en tricoter de nouveaux entre la nostalgie du Québec qu’ils avaient d’abord dû apprivoiser et ce Liban dont ils doivent maintenant déchiffrer les codes sociaux complexes. L’action se déroule dans les années 1960, mais elle reste tout à fait actuelle, tout comme le décor.

Mais le Liban, dit la mère de la famille Abedelnour, n’est pas fait pour les filles chrétiennes ou musulmanes, à cause du soleil qui exacerbe tout, surtout le désir…

Abla Farhoud, lauréate de plusieurs grands prix littéraires, nous offre ici un regard à la fois aimant et lucide sur son pays d’origine, sur la vie des immigrants qui vont et viennent, et sur le fardeau des femmes et des filles qui vivent sous le Grand Soleil d’Orient.

Un roman humain, touchant, qui dépeint aussi bien les atmosphères que les âmes. Un must

Au Grand Soleil cachez vos filles, Abla Farhoud, VLB Éditeur, 2017, 232 pages 26,95$.

Photo: VLB Éditeur
Photo: VLB Éditeur
Inscrivez-vous à l’infolettre